5 clés pour (beaucoup) mieux vivre avec la spondylarthrite

 J'expose ici les 5 stratégies qui me permettent d'être en rémission totale . La rémission de la spondylarthrite passe par l'alimentation , le sport , la gestion du stress, ...

More...

Retranscription de la vidéo ( de piètre qualité sonore ici je l'admet , ce problème est résolu désormais ) :

Stratégie 0 :

diagnostiqué après errance médicale ou pas , orienté en rhumatologie,  je reçois un traitement anti-douleur ...et c'est tout . Ce traitement ne me soignera jamais , cependant , il faut admettre que ce soulagement est le bienvenu pour garder l'esprit clair . 

Stratégie 1 : L'alimentation hypotoxique et ancestrale du Dr Seignalet :

Mon esprit n'étant plus obsédé et accaparé par la douleur , il devient envisageable de débuter une nouvelle hygiène de vie , plus en adéquation avec les besoins de mon corps . 

L'alimentation Seignalet devient alors la fondation indispensable à tout le reste . Rapidement les premiers bénéfices de cette alimentation anti-inflammatoire se font ressentir, les douleurs diminuent et je prends enfin conscience que manger , ce n'est pas juste "passer à la pompe " , c'est être en adéquation totale avec son corps et son esprit . 

Stratégie 2 : mieux gérer le stress :

Beaucoup de spondys me l'ont fait remarquer dans la vidéo qui précédait , le stress est déclencheur de crises inflammatoires douloureuses . J'en parle peu , c'est très personnel , mais il faut en prendre conscience .  

Quitter des jobs qui ne me conviennent pas , mieux choisir les amis que je fréquente , pouvoir me détacher de relations sentimentales toxiques , me laisser du temps pour m'épanouir seul dans mes loisirs , sont des exemples de gestion du stress chez moi . Arrivé a 30 ans , on sait ce qu'on vaut , ce qu'on veut , et ce qu'on ne veut plus . 


Stratégie 3 : le sport : 

Lorsque les 2 étapes précédentes fonctionnent , rapidement le corps réclame du sport . En effet par l'alimentation Seignalet et la gestion du stress , l'inflammation continue de diminuer . 

Il est alors judicieux de se diriger vers des exercices de renforcement musculaire , mais aussi de souplesse et mobilité articulaire . 

Certaines articulations ayant été affaiblies ( parfois détruites ou calcifiées ! ) par l'inflammation chronique , une masse musculaire tonique et fonctionnelle va s'avérer indispensable pour un regain de qualité de vie . 

Pour prendre mon propre exemple , renforcer les muscles qui se situent autour du bassin m'ont aussi aidé à améliorer mon bien-être quotidien . L'exercice du soulevé de terre me permet de garder toute la chaine postérieure ( dorsaux , fessiers , ischios-jambiers ) en forme malgré ma sacro-iliite bilatérale ( détérioration articulaire du bassin )  . 

Je prends également le temps de m'étirer tout le corps une fois par semaine . 


Stratégie 4  :  L'ostéopathie :

Dans mon cas , des douleurs étrangères à la spondy dues à de simples blocages du bas du dos et du bassin , mais aussi à une mauvaise posture en position assise  , ont été exacerbées par la maladie .

Aller régulièrement chez l'ostéopathe me permet de garder ce bien-être quotidien . Par ses manipulations , il s'assure que mes articulations restent mobiles et dans leur axe naturel .


Stratégie 5 : La médecine fonctionnelle : 

Ma fatigue chronique a atteint son paroxysme l'hiver 2019-2020 .

Après toutes ces années à cohabiter avec ma spondy , mes douleurs étant réduites au silence depuis des mois , j'ai tendance à penser que c'est le seul symptôme majeur persistant découlant de ma maladie . Ma mère est persuadée que j'en fais trop et que je dois écouter mon corps ... j'ai plutôt l'impression d'en faire moins et d'être injustement exténué . 

Donc , suite à des recherches et discussions avec un ami précieux , Valentin , je commence à avoir de sérieux doutes .

Je décide , sur son bon conseil , de trouver un médecin fonctionnel et de faire un bilan sanguin complet . Autre chose que la prise de sang à 12€ du rhumatologue .

Et , en effet , de petites carences vitaminiques , minérales sont observées mais surtout ,de gros soucis  hormonaux . Hypothyroïdie , testostérone basse , cortisol effondré (hormone anti-inflammatoire naturelle du corps ) ! Pas étonnant que cette fatigue intense se soit installée . 

Cette 5è étape m'a permis de franchir un pas supplémentaire vers le maintient de ma rémission totale et surtout , d'éviter des problèmes à moyen et long terme par négligence ou incompréhension de ces appels au secours de mon corps . 


En conclusion , soyez acteur de votre santé , n'attendez jamais qu'on trouve des solutions à votre place . La personne la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour vous , c'est vous-même .

La rémission de la spondylarthrite passe par l'alimentation , le sport , la gestion du stress, ... A vous aussi d'agir pour découvrir ce qui vous fait du bien . 

Si vous avez besoin d'un suivi et que vous êtes déterminés à vous en sortir, contactez-moi et travaillons ensemble vers votre rémission ! Mes programmes spécifiques spondy , disponibles en téléchargement via ce site , peuvent également vous aider .  

 


    



Laisser un commentaire

accumsan quis nunc fringilla Donec quis,